Médicament et ordonnance

L’ordonnance
L’ordonnance est le document permettant au malade de connaître son traitement et au pharmacien de lui délivrer.
Les destinataires de l’ordonnance sont : le malade, le pharmacien, les organismes de couverture sociale.
L’ordonnance est rédigée par le médecin après l’interrogatoire et l’examen clinique du malade.
Une ordonnance doit être lisible (au mieux tapée), datée et signée.

Elle doit comporter
identification du prescripteur1 : nom, adresse, qualité
identification du malade : nom, prénom, âge2, sexe, taille/poids si nécessaire
médicament(s) : dénomination3, forme, posologie et mode d’emploi, c’est à dire la quantité prescrite ou la durée de traitement
mention telle que « à renouveler » ou « à ne pas renouveler »
la signature apposée immédiatement en dessous de la dernière ligne, de façon à ne pas laisser d’espace résiduel
date

Les ordonnances sont achetées chez des imprimeurs.
Elles peuvent être dupliquées, voir tripliquées dans ce cas la mention « duplicata ne permettant pas la délivrance de médicaments, à adresser à votre centre de sécurité sociale » figure sur les duplicata. La mention « ordonnance » peut figurer sur le premier feuillet.

Pour les patients en affection de longue durée, les ordonnances bi-zones sont fournies par les caisses d’assurance maladie.

Il existe 4 types d’ordonnances : ordonnances simples, ordonnances sécurisées (ou infalsifiables), ordonnances bi-zones et les ordonnances « de médicaments d’exception »

Les ordonnances sécurisées sont en papier filigrané blanc et comportent les coordonnées du prescripteur, un numéro d’identification par lot d’ordonnance, un carré préimprimé (en bas à droite) où le prescripteur devra indiquer le nombre de médicaments prescrits.

Les ordonnances sécurisées sont obligatoires pour la prescription et la commande à usage professionnel des médicaments de la liste des stupéfiants.